© 2020 / Association Glocal

1er Agenda 21 | Anativolo

4 projets !

 

AGR | Activités Génératrice de Revenus

Être mère célibataire et travailler la terre pour 1 à 1,5 franc par jour dans les campagnes isolées de Madagascar. Voilà une perspective de vie peu enviable. Et pourtant, elles sont légion les femmes malgaches qui vivent cette réalité. Cette activité salariée leur permet de nourrir leur famille 5 à 6 mois par an. Quant aux autres familles  avec un mari, la situation est un peu meilleure mais au final pour 6 personnes cela représente 50 centimes par personnes et par jour alors qu’il faudra au moins 1,5 francs par personne.

Le projet  propose des formations à 361 femmes en agriculture et élevages principalement. Ces formations  mises en pratique, sont une source nouvelle de revenus. Afin que les bénéficiaires puissent utiliser au mieux les nouveaux fruits de leur labeur, des cours d'alphabétisation et de gestion complètent les formations. Fortes de l'expérience et du savoir-faire acquis, les femmes investissent leur pécule dans d’autres activités génératrices de revenus et dans l'éducation de leurs enfants.

Les femmes bénéficiaires gagnent en respect et en autonomie. Elles sont mieux intégrées dans leur communauté. L'exil vers les bidonvilles et leurs dangers n'est plus une option pour elles et leurs enfants.

Ce projet participe à l’Objectif 1 : Éliminer l’extrême pauvreté et la faim, des objectifs du Développement Durable (ODD)

Démarche, budget, perspectives

N E W S

 

MRB | Ménages Ramasseurs de Bois

À Madagascar dans les hautes terres centrales, ce projet se propose d’éliminer l’extrême pauvreté et la faim par le développement économique des communautés locales. Il permettra de préserver (et restaurer à long terme) des reliques de forêts endémiques et leurs prestations écosystémiques. L’approche par ressources permettra d’orienter les populations et le territoire vers le développement durable. C’est un défi auquel nous convions les fondations, notamment, à participer, via ce projet.


Une situation sans issue. 63 ménages bénéficiaires, soit 398 personnes dans trois villages, ont comme 2e source de revenu la récolte de bois énergie. Ce bois est issu de reliques de forêt très dégradées, buissonnantes pour la plupart, croissant sur les versants escarpés au-dessus des villages concernés. Le territoire (un peu plus grand que le canton de Genève) à l’exception de ces 250 ha de boisements est à peu près dépourvu d’arbres. Ces boisements subsistent le long des ruisseaux des versants, dans des lieux souvent escarpés peu accessibles. Ils ont un rôle de protection des versants contre l’érosion, de préservation des sources et de maintien d’une diversité biologique endémique. 

 

Les revenus issus de cette récolte de bois permettent aux ménages de se nourrir en dehors de la période pendant laquelle ils sont salariés agricoles. Sans revenus ils ne peuvent pas manger. La période pendant laquelle il n’y a pas de travail et avec au maximum un repas par jour, est la période de soudure. Cette période dure de juin à octobre. Le ramassage de bois est alors la seule activité possible pour ces ménages. En effet, il n’y a pas d’alternative de revenus dans ces trois villages enclavés, atteignables qu’à pied.

Démarche, budget, perspectives

Résumé (FR)

Zussamenfassung (DE)

 

PR | Pêche et revenus

En construction

N E W S

 

AEP | Adductions d'eau potable

En construction

N E W S

DSC_6800